Jeux télévisés d’argent

Contenu commercial | Nouveaux clients seulement | 18/21+

A l’heure où les jeux d’argent remportent un franc succès sur le web, la télévision ne compte pas se laisser marcher sur les pieds : elle demeure un média important au sein des foyers, et profite également de cette tendance en multipliant les jeux d’argent à l’antenne, sous diverses formes.

Les divertissements télé orientés sur l’argent peuvent se classer en 3 catégories :

  • Les jeux tv exclusivement basés sur les gains financiers
  • Les loisirs type poker, loterie… dont la popularité croissante a incité les chaînes à créer des programmes spécifiques
  • La télé-tirelire ou « call-tv », qui permet une véritable interaction avec les téléspectateurs

SOMMAIRE

Les jeux tv où l’argent est roi

4 divertissements du petit écran se sont imposés au sein de l’audiovisuel belge :

Qui sera millionnaire ?

Ce divertissement, tête de file des jeux télévisés d’argent des années 2000, diffusé sur RTL-TVI, est la déclinaison belge francophone du modèle britannique Who Wants to Be a Millionaire ?  Il existe également une version néerlandophone sur VTM :  Wie wordt euromiljonair ?

L’objectif principal du jeu est de remporter le maximum d’argent en répondant à des questions à choix multiples. A chaque bonne réponse, le candidat voit son gain augmenter de manière exponentielle, jusqu’à 1 million d’euros s’il répond correctement aux 15 questions (le niveau de difficulté de celles-ci augmente évidemment de manière progressive).

Afin de simplifier sa tâche en cas d’hésitation, le candidat dispose de 3 jokers :

  • le 50/50 : 2 propositions erronées disparaissent parmi les 4 choix initiaux
  • l’appel à un ami : le candidat peut téléphoner à une personne de son entourage (pendant 30 secondes) pour l’aider à faire son choix
  • l’avis du public : les personnes présentes dans le public sont invités à répondre à l’aide d’une télécommande

Septante et un

Divertissement également présent sur RTL-TVI, il connait un fort succès dans sa version en ligne.  Le but du candidat est d’éliminer les 70 personnes du public et d’engranger de l’argent au cours de la partie, composée de 10 questions qu’il peut choisir lui-même parmi plusieurs propositions. Si un membre du public se trompe, il est éliminé, mais lorsque c’est le candidat qui commet une erreur, il ne gagne pas d’argent et un membre du public est repêché.

Au terme de la partie, si le participant a éliminé tout le monde, il remporte la somme totale accumulée (jusqu’à 2 600 euros). Sinon, les personnes restantes se partagent la cagnotte, et le candidat repart uniquement avec 10 € par joueur éliminé.

A prendre ou à laisser

Ce divertissement français est présent sur AB3 depuis 2010. Aucune notion de culture générale n’est nécessaire : seule la chance (ou la stratégie ?) est votre alliée.

Au début du jeu, 24 personnes disposent chacune d’une boîte contenant entre 0,01 € et 500 000 €. Elles ignorent le montant de leur propre boîte.

Parmi ces 24 individus, 1 sera sélectionné par tirage au sort, et devra ensuite éliminer une à une les boîtes des autres concurrents. Au cours de la partie, il recevra des appels d’un certain banquier, qui lui proposera soit une somme déterminée, soit d’échanger sa boîte contre celle d’une autre personne.

Le candidat repart avec le montant proposé par la banquier ; s’il a refusé les propositions de celui-ci jusqu’à l’ultime boîte, il repart avec la somme contenue dans cette dernière.

Money Drop

Ce jeu présent sur TF1 depuis août 2011 est le seul à représenter physiquement l’argent que les participants peuvent espérer empocher : en effet, 250 000 € sont présents sur le plateau, répartis en 50 liasses de 5 000 €. Les duos de candidats doivent répondre à des questions de culture générale à choix multiples, en répartissant les liasses parmi les propositions qu’ils jugent susceptibles d’être exactes. Tous les billets placés sur une mauvaise réponse sont ensuite perdus. Les participants repartent au terme de 8 questions avec la somme qu’ils ont réussi à conserver (si toutefois il reste quelque chose, ce qui est loin d’être toujours le cas !)

 

Les jeux d’argent déclinés à la télévision

Le succès de certains loisirs a incité les chaînes tv à s’y pencher de très près : évoquons d’abord le cas historique de la Loterie Nationale avant de nous pencher sur celui beaucoup plus récent du poker.

La Loterie Nationale

Créée en 1934 dans le but de récolter des fonds pour les malades du Congo Belge, la Loterie Nationale a connu un essor considérable dans les années 90 avec notamment la multiplication du nombre de jeux. Parmi les plus célèbres :

  • Lotto : le plus célèbre des jeux d’argent et de hasard, où l’on doit trouver 6 bons numéros parmi 45 possibles. Les tirages ont lieu en direct le mercredi et le samedi en début de soirée sur La Une. Les résultats financiers sont communiqués après la première émission de soirée, sur La Une et sur La Deux.
  • Keno : légèrement plus complexe malgré un principe similaire : 20 numéros sont tirés au sort parmi 70. Le joueur peut essayer de trouver peu de numéros parmi ses 20, et remporter une somme modeste, ou tenter d’en deviner un grand nombre, ce qui est évidemment beaucoup plus difficile mais rapporte gros ! (jusqu’à 250 000 € par euro joué). Le tirage a lieu tous les jours de la semaine, vers 22h25, sur La Deux.
  • Euromillions : loterie transnationale organisée dans 11 pays européens, où les particpants doivent choisir 5 numéros entre 1 et 50 ainsi que 2 étoiles de 1 à 11. Les chances de trouver la combinaison parfaite sont infimes (1 sur 116 millions) mais les gains sont considérables : en 2007, un habitant de Tirlemont a empoché 100 millions d’euros ! Le tirage a lieu le vendredi sur La Une, vers 22h30.

Depuis le 18 janvier 2010, les jeux de tirage de la Loterie Nationale sont disponibles en ligne, sur e-lotto.be

Le poker : le jeu des années 2000

La popularité soudaine du poker est attribuée à plusieurs éléments : l’invention du poker en ligne, la présentation des sites de poker dans des publicités… mais également la diffusion tv de tournois (avec des caméras miniatures révélant les cartes). Les téléspectateurs peut ainsi suivre les actions des joueurs en direct, transformant ce loisir en un véritable spectacle sportif.

La diffusion de tournois tels le World Series of Poker et le World Poker Tour génère une forte audience : en Belgique, l’intégralité de ces grands événements se retrouve sur Poker Channel, disponible sur les chaînes de BeTV.

 

Télé-tirelire : la recherche de l’interactivité

Les chaînes privées, parmi les nouveaux moyens d’engranger des revenus supplémentaires, ont pensé à intégrer progressivement des numéros de téléphone surtaxés lors des programmes, et permettre ainsi aux téléspectateurs de participer à l’émission tout en restant devant leur petit écran.
Le pionnier en la matière est l’émission française Hugo Délire, créée en 1993 sur France 3, qui permettait au joueur, sans bouger de chez lui, de guider un personnage virtuel à l’aide des touches de son clavier téléphonique.

Call-TV : des risques d’abus ?

Ce principe novateur est rapidement apparu pour les chaînes comme un bon moyen pour occuper les heures creuses des grilles télé, en créant des émissions au contenu assez pauvre, où les téléspectateurs étaient invités à appeler en masse pour répondre à une question simpliste, et ainsi gagner de l’argent.

Ainsi, à partir de 2004, AB4 diffuse le programme Cadeaux Show (intitulé par la suite l’Appel Gagnant). Par la suite, d’autres chaines proposeront leur propre version : Allô Cadeaux sur RTL-TVI, Allô c’est Quiz sur MCM Belgique…

Craignant certaines dérives, un arrêté royal est instauré le 1er janvier 2007 pour cadrer les divertissements de télé-tirelire. Il oblige les programmes à faire apparaître un certain nombre d’informations en continu :

  • Les prix maximum à remporter
  • Le coût total de la participation
  • L’interdiction du programme aux mineurs
  • Le nombre total de joueurs à chaque moment…
Rate this post
+18Pariez responsablePlay safe